Vendredi 30 octobre

Ouverture publique de 14h00 à 22h00

Résumé du programme

Accès avec une inscription simple créneau horaire
  • Jeux libre sur consoles Rétro : Accès libre dans le respect des consignes sanitaires en salle de sport | de 14h00 à 20h00
  • Jeux libre sur consoles Récentes : Accès libre dans le respect des consignes sanitaires en salle de danse | de 14h00 à 20h00
  • Expo de Makey-Makey du centre de loisirs : dans l’espace Merlin | Accès libre dans le respect des consignes sanitaires | de 14h00 à 19h00

    Ateliers nécessitant une inscription supplémentaire
  • Atelier perles à fondre sur le thème de Mario : Ouvert à 4 personnes par heure en salle Marie Morgan | Inscription obligatoire | de 14h00 à 19h00
  • Tournois de Mario Kart sur Switch : Ouvert à 16 personnes en salle La Fontaine | Inscription obligatoire | de 16h00 à 18h00
  • Mario Kart en réseau sur Switch : Ouvert à 16 personnes par créneau de 1h00 en salle La Fontaine | Inscription obligatoire | de 14h00 à 16h00 et de 18h00 à 19h00
  • Session jeux de plateformes : Ouvert à 8 joueurs en salle Brocéliande | Inscription obligatoire | de 14h00 à 15h00
  • Radio jeux vidéo – enregistrement d’un podcast : Ouvert à 4 personnes par heure en salle Brocéliande | Inscription obligatoire | de 15h00 à 17h00
  • Atelier Origami : À partir de 6 ans, ouvert à 6 personnes par heure à l’espace Pré-Ados | Inscription obligatoire | de 14h00 à 19h00
  • Projection du films courts pour enfants : De 6 à 10 ans, ouvert à 100 personnes Inscription obligatoire | de 16h00 à 17h00
  • Projection du film « Scott Pilgrimm vs the world » : Tout public, ouvert à 100 personnes | Inscription obligatoire | de 16h00 à 17h00
  • Quelques détails

    Les consoles rétro présentes : Playstation 1, Playstation 2, Playstation 3, Xbox, Xbox 360, GameCube, Wii et une borne arcade.
    Les consoles récentes présentes : Playstation 4, Xbox one, Switch.

    Le Makey-Makey :

    « Makey Makey c’est un émulateur de commande. Makey Makey permet de créer sa manette, son clavier, c’est un outil pour créer des jeux vidéos, de l’animation, de la musique.

    C’est un outil de mise en scène et non un outil de programmation. Il ne demande donc aucune installation de logiciel ni de ligne de code, on appelle cela du « plug and play ». »

    Les films courts :

    Un programme de films d’animation qui mélange l’univers du jeux vidéo, du cinéma, de la Bande-dessinée et de la Science-fiction, avec l’incontournable poupée Bruce Lee de Bruno Collet, le classique « Voyage dans la lune » du pionnier de cinéma Georges Méliès ou encore « Pixels », de Patrick Jean, petit film de 2mn30 dont l’incroyable succès va donner envie aux producteurs américains d’en faire un long-métrage qui deviendra rapidement un blockbuster hollywoodien.

    Le Petit dragon de Bruno Collet
    Trente-cinq ans après la mort de Bruce Lee, son âme se réincarne dans le corps d’une petite poupée à son effigie. Avec assurance, le jouet en caoutchouc part à la découverte du monde hors d’échelle qui l’entoure.
    Johnny express de Woo Kyungmin
    En 2150, Johnny, un facteur de l’espace plutôt paresseux, traverse le cosmos pour livrer ses colis. Son vaisseau se pose bientôt sur une très petite planète…
    Petit astre de Etienne Baillieu
    Alexis, 9 ans, va prendre le train tout seul pour la première fois. Au même moment, à des milliers de kilomètres, une sonde spatiale s’apprête à se réveiller.
    Le voyage dans la lune de Georges Méliès
    Six savants, membres du Club des Astronomes, entreprennent une expédition qui doit les conduire sur la Lune. Ils partent dans un Obus tiré par un canon géant. Arrivés sains et saufs sur la Lune, ils y rencontrent ses habitants: les Sélénites, échappent à leur Roi et reviennent sur la terre grâce à leur Obus qui, tombé dans la mer, est repêché par un navire. Ovations, décorations, et défilé triomphal pour les six héros de cette aventure spatiale.
    Pixels de Patrick Jean
    Echappés d’une vieille télé abandonnée sur le trottoir, des jeux vidéo des années 80, Pac-Man, Donkey King et Tétris, envahissent et détruisent New York…

    Scott Pilgrimm vs the world :

    Scott Pilgrim n’a jamais eu de problème à trouver une petite amie, mais s’en débarrasser s’avère plus compliqué. Entre celle qui lui a brisé le cœur – et qui est de retour en ville – et l’adolescente qui lui sert de distraction au moment où Ramona entre dans sa vie – en rollers – l’amour n’a jamais été chose facile. Il va cependant vite réaliser que le nouvel objet de son affection traîne les plus singulières casseroles jamais rencontrées : une infâme ligue d’ex qui contrôlent sa vie amoureuse et sont prêts à tout pour éliminer son nouveau prétendant. À mesure que Scott se rapproche de Ramona, il est confronté à une palette grandissante d’individus patibulaires qui peuplent le passé de sa dulcinée : du mesquin skateur à la rock star végétarienne en passant par une affreuse paire de jumeaux. Et s’il espère séduire l’amour de sa vie, il doit triompher de chacun d’eux avant que la partie soit bel et bien « over ».

    Film réalisé par Edgar Wright (USA 2010 – 1h52)
    Tout public, à partir de 10 ans

    Une comédie décapante et jubilatoire qui se balade joyeusement entre la BD et l’univers du jeu video. Ceux qui connaissent déjà Scott auront sûrement envie de le revoir. Ceux qui ne le connaissent pas encore auront aussi envie de le revoir !