Un air de liberté – Comprendre pour agir

Du 6 au 18 mars 2017

Quinzaine Films et Débats

Demain

Réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, 2015, 120 mn

Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…

Lundi 6 et 13 mars à 20h30

 

 

Pôle emploi, ne quittez pas…

Réalisé par Nora Phillipe, 2014, 78 mn

Dans un Pôle Emploi du 93, c’est l’histoire d’une équipe de quarante agents qui font face à quatre mille demandeurs d’emploi. Samia, Corinne, Thierry, Zuleika doivent soutenir et surveiller, faire du chiffre, obéir aux directives politiques et aux injonctions de communication, trouver du travail là où il n’y en a pas. C’est la vie d’une équipe qui a intégré l’impossible à son quotidien.

Mardi 7 mars à 18h

 

This changes everything – Tout peut changer

Réalisé par Avi Lewis, 2016, 89 mn

Et si lutter contre la crise climatique est la meilleure chance que nous aurons jamais de construire un monde meilleur ? Filmé sur 211 journées de tournage dans 9 pays et 5 continents sur 4 ans, This Change Everything, est une tentative épique pour ré-imaginer l’immense défit du réchauffement climatique.
Sept portraits de communautés sur les lignes de front, du bassin de la Powder River au Montana jusqu’aux sables bitumineux de l’Alberta, de la côte sud de l’Inde à Pekin et au-delà : la narration de Naomi Klein entremêle ces histoires de lutte, reliant la présence du carbone dans l’air et le système économique qui l’a engendré.

Mardi 7 mars 20h30 et mardi 14 mars 18h

 

Aube Dorée : Une affaire personnelle

Réalisé par Angélique Kourounis, 2016, 90 mn

“Mon homme est juif, un de mes fils gay, un autre anar et moi féministe de gauche, fille d’immigré. Si Aube Dorée vient aux affaires notre seul problème sera dans quel wagon nous monterons.”

L’effondrement économique, l’instabilité politique, et les relations familiales sont au premier plan de ce documentaire qui essaie de comprendre ce qui se passe dans la tête des Aubedoriens qui se posent en victimes du système.

Une Aube Dorée qui ne s’est jamais cachée quant à son idéologie. Ses scores aux élections dans le passé étaient peut être négligeables, mais cette idéologie défendue par une partie du clergé, cultivée par la plupart des média, et transmise par le système politique est devenue le terreau sur lequel l’organisation a pu se développer.

La réalisatrice approche la question d’Aube Dorée via ses propres obsessions, ses inquiétudes et ses peurs. Elle a dédié plusieurs années de travail à ses recherches autour du parti néo nazi grec qui occupe toujours la troisième place sur l’échiquier politique grec après des décennies d’actions meurtrières.

Mercredi 8 mars 18h et mardi 14 mars 20h30 (Echange avec la réalisatrice à la suite de la projection du 14 mars)

 

La Sociale 

Réalisé par Gilles Perret, 2016, 84 mn

En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.

Mercredi 8 mars 20h30 et jeudi 16 mars 18h

 

La cigale, le corbeau et le poulet

Réalisé par Olivier Azam, 2016, 95 mn

Ils se rassemblent à La Cigale, un bureau de tabac. Ils publient un journal, La Commune. Des balles de 9 mm et des lettres de menaces sont envoyées au président de la République. Ils sont accusés d’être le corbeau. Ils sont poursuivis par tous les poulets anti terroristes de France. Mais pourquoi eux ?

C’est l’histoire invraisemblable d’une farce juridique qui aura inquiété jusqu’à l’Elysée et fait débouler l’élite de la police antiterroriste dans un petit village de l’Hérault où une bande de villageois aux gabarits plutôt Obélix qu’Astérix résistent. Ces drôles de zouaves ont très bien compris que la démocratie ce n’est pas comme les piles, elle ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Une fable de la France d’aujourd’hui.

Jeudi 9 mars 18h et mercredi 15 mars 20h30

 

Loos en Gohelle

“La France qui réussit” propose un documentaire sur la France qui bouge, qui change, qui se remue, qui innove et nous embarque dans son élan… Un reportage sur la commune de Loos en Gohelle, dans le département du Pas-de-Calais pour découvrir toute l’énergie qui se déploie dans nos territoires et dans les domaines les plus divers (économie, social, santé, culture …)

Vendredi 10 mars 18h et jeudi 16 mars 20h30 (séance suivie d’un échange avec le réalisateur).

Opération Corréa 2

Réalisé par Pierre Carles et Nina Faure, 2016, 101 mn

Le 5 juin 2015, le président équoatorien rafael Correa a envoyé à l’Assemblée nationale un projet de loi “pour la redistribution des richesses”, taxant à 77,5% les héritages supérieurs à 849 600 $. Si le projet de loi avait été adopté, les grandes fortunes ne pouvaient plus transmettre à leurs enfants la majeur partie de leur patrimoine. Cette mesure visait à mettre fin aux dynastiers qui accaparnt le pouvoir économique et se le transmettenet de génération en génération. Face à la levée de bouclier de la bourgeoisie et de smédias proches de celle-ci, Corréa a dû reculer.

Vendredi 10 mars 20h30 (suivi d’un débat avec Nina Faure) et mercredi 15 mars 18h

Togaether

Réalisé par Sarah El Attar, Mouttaki Amal, Alim Amena, 2016, 45 mn

Nous sommes trois jeunes femmes et avons conçu le projet Work to Gather pour lutter contre les idées reçues et ainsi favoriser une prise de conscience menant à l’acceptation de l’autre dans sa différence.

En tant que jeunes femmes de confession musulmane, nous avons grandi dans un monde où l’Islam est constamment stigmatisée et représentée de manière négative par les médias.

Comme beaucoup, nous avons constaté à quel point la simplification et la généralisation des discours médiatiques ont contribué à la construction d’amalgames et au renforcement des stéréotypes dans l’imaginaire collectif favorisant ainsi le développement de l’islamophobie.

Aujourd’hui, de façon naïve, nous nous posons une question : pourquoi sommes-nous incapables de vivre ensemble, de coexister, d’aller au-delà de nos différences et de nous voir les uns et les autres simplement comme des êtres humains ?

Pour répondre à cette interrogation, nous avons filmé un documentaire appelé Togæther – une contraction de Together (ensemble) et To Gather (se rassembler) – sur la perception des musulmans aux Etats-Unis.

Les attentats du 11 septembre ont marqué un tournant géopolitique majeur dans l’histoire de l’humanité et ont bouleversé la représentation de l’Islam et des musulmans en occident. C’est pour cette raison précise que nous avons ressenti le besoin de traverser l’atlantique pour réaliser ce documentaire.

Nous sommes conscientes que nous vivons tous dans des réalités différentes. Chacun de nous voit le monde à travers son regard subjectif. Nous interprétons la vie, l’histoire, les événements et l’actualité à travers le prisme de la réalité dans laquelle nous sommes ancrés. Dans ce documentaire, nous allons à la rencontre de musulmans pour découvrir leurs réalités.

Jeudi 9 mars 20h30 (en présence de la réalisatrice) et vendredi 17 mars 18h

 

Soirée “Sois jeune et exprime-toi !!” 

Série de court-métrage certains réalisés par un groupe de jeunes de la MJC de Kerfeunteun et d’autres présentés dans le cadre du festival européen de court-métrage “Questions de jeunesse”. Les thèmes abordés : l’amitié, l’amour, la fête, l’avenir professionnel, l’actualité …

Un échange sera proposé et animé par un groupe de jeunes de la MJC à l’issue de cette projection.

Soirée en partenariat avec l’association Gros Plan

Vendredi 17 mars à 20 h

 

Spectacle :

“Nina des tomates et des bombes”

 Dans un seule-en-scène poétique, explosif et musical, Nina vient partager sa découverte du monde : une mascarade d’origine… incontrôlable ! Nina a des yeux. Elle s’en sert et les ouvre, énormes, sur le monde tel qu’il va ou croit aller. D’Est en Ouest, elle cultive des tomates et des bombes, voyage « façon migrant » près d’un Érythréen, bourdonne, traité en main, avec des Abeilles Russes, appelle le Président, chante les Rayons Yaourts, convoque la Science Infuse, les Puissants, les Shampoings, cueille des roses et déterre six millions de congolais. Nina est un clown amer, ganté mais déjanté, plein d’ironie, d’humour et de cruauté naïve, qui s’amuse du non-sens, qui se rit du grotesque et dénonce le scandale. Aussi charmante qu’impitoyable, Nina, c’est nous. En rêve.

“Nina, des tomates et des bombes” pose des questions essentielles quant à l’avenir de notre société, de l’homme et de son rapport avec l’environnement et ses semblables. La décroissance, l’économie solidaire, la justice sociale, la citoyenneté, la solidarité, l’égalité des droits, la défense des minorités, les luttes contre la malnutrition, le lobbying, les exclusions… Autant de notions complexes à évoquer, abordées sur scène avec humour, poésie, sensibilité et ironie.

“Avec le soutien du Fonds SACD Humour”

 

Samedi 18 mars , 20 h 30 durée 75 mn , Entrée : 6 €. Billetterie à la MJC de Kerfeunteun

Exposition “Savoir, Comprendre, Agir pour dire Non à la Haine”

Cet outil est le fruit d’un travail et d’une réflexion de professionnels des MJC d’Alsace en partant d’une observation de la montée de la radicalisation des propos de haine, notamment sur les réseaux sociaux. L’actualité démontre plus que jamais la nécessité de créer des outils pédagogiques qui s’appuient sur l’actualité, afin que chaque jeune puisse se forger sa propre opinion, son libre arbitre, en connaissance de cause et en dépassant les préjugés et stéréotypes.

Aujourd’hui les médias multiplient la rapidité et e flux des informations. Les images sont diffusées sans limites sur les réseaux sociaux, les réactions et les positionnements se font de plus en plus virulents et extrêmes, nourissant une tension de plus en plus sensible au sein de notre société. Il est essentiel d’accompagner tous les publics et notamment les jeunes afin qu’ils soient en mesure de trouver un langage adapté pour manifester leurs opinions et affects.

Cet outil interactif vise à libérer la parole individuelle dans l’espace collectif, à transmettre aux jeunes des clés de lecture du fonctionnement de notre monde si nécessaires pour “faire humanité ensemble”.

Installée dans les locaux de la MJC, elle sera visible durant les heures d’ouverture de la MJC et animé par les professionnels avant les films du festival .