Pour mieux comprendre notre environnement, approcher la complexité de notre société et dépasser le sens commun. Se donner les outils pour agir …

 

 

Économie  

Pierre Bellec – Économiste

 

1er cycle : La nature sera-t-elle à vendre ?

La nature nous offre un stock de ressources pour la vie humaine, ressources qui en grande partie sont en dehors du marché. Pensons à l’air, à l’eau non polluée, à la biodiversité … qui n’ont ni coût de production, ni prix de marché. Or ces biens communs environnementaux sont aujourd’hui menacés et il est avancé que l’un des moyens de les préserver est de leur donner une valeur économique. Mais comment apprécier les services gratuits de la nature, les ressources auxquelles ne sont associés ni un marché, ni des prix observables ? La nature peut-elle être réduite à une valeur monétaire ?   Ce sont là de grandes questions d’aujourd’hui, pour demain.

Samedi 8, 15 octobre, samedi 5 novembre 2016 de 10h00 à 12h00

 

2ème cycle : Le scandale des « Panama Papers » ou l’argent caché dans les paradis fiscaux.

Les « Panama papers » ou l’enquête mondiale sur les sociétés écrans du panama, menée par des organes de presse internationale ont révélé les mécanismes opaques des paradis fiscaux. Plus de 140 personnalités sont impliquées dans ce scandale mondial. Le Panama a refusé de s’ouvrir à la coopération contre la fraude et l’évasion fiscale et ce malgré la pression du G20. Plus de 100 000 sociétés Offshore y sont présentes, totalement opaques et exonérées d’impôts. Selon Miguel Antonio Bernal (professeur de droit) «  Au Panama, en matière de blanchiment, on fait tout : on lave, on rince et on sèche ». Ceci sera conforté par la découverte de l’un des grands trous noirs financiers de la planète où vient se recycler l’argent du crime et celui de la fraude.

Samedi 19 et 26 novembre 2016 de 10h00 à 12h00

 

3ème cycle : La crise de l’agro-alimentaire en Bretagne : de nouveaux défis à relever.

L’agriculture est inséparable de la transformation de ses produits : elle est l’une des composantes du système agro-alimentaire, qui inclut les produits frais. La dynamique de l’agro-alimentaire breton au lendemain de la seconde guerre mondiale dans un milieu favorable, a fait place depuis quelques années à une situation de crise, dans une société qui a changé et dans un monde en basculement. Il en a résulté que de nouveaux défis sont à relever avec des réponses appropriées. Mais lesquelles ?

Samedi 3 et 10 décembre 2016 de 10h00 à 12h00